Héraklès : une sombre revisite du mythe grec

Commenter

Drame Fantastique
Couverture de Héraklès d'Edouard Cour

Pour être accepté à l’Olympe et être reconnu comme un Dieu, Héraklès doit venir à bout de douze tâches.

On est loin de la version de Disney (Cf. Hercule, 1997) du héro musclé et propre, proche du peuple. Ici, Héraklès est un mastodonte, une brute immense, bourru et poilu. On sent la présence d’un passé pesant. Des démons le hantent, des ombres le poursuivent. Une en particulier, avec des cornes arquées le raille constamment pendant ses tâches.

Héraklès réagit peu. Il ne parle pas beaucoup en général. Durant ses travaux, les planches sont quasi-muettes. Les dessins sont bicolores (majoritairement jaune et noir dans le premier tome) et donnent une vraie tension à certaines scènes de combat.

Héraklès d'Edouard Cour (Le Lion de Némée)Héraklès d'Edouard Cour (Le Lion de Némée)

Ce premier tome pose une ambiance forte pleine de sous entendus sur la violence du passé d’Héraklès et j’imagine que cela sera développé dans les prochains volumes. Le troisième tome qui conclut la série vient d’ailleurs de paraitre.

En résumé : Demain j’achète la suite !

Couverture de Héraklès d'Edouard Cour

 

Herakles, Tome 1 – Edouard Cour – paru en juin 2012 chez Akileos – ISBN : 978-2355741098

Disponible chez Amazon et chez votre libraire préféré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *